Ne traitez pas à proximité de l’eau

Contenu de la page : Ne traitez pas à proximité de l’eau

Les pesticides, c’est quoi ?

Ce sont des produits qui ont pour fonction de détruire les organismes pouvant nuire aux plantes. La plupart des pesticides ne sont pas sélectifs et ont de véritables conséquences sur la biodiversité (élimination d’insectes utiles pour la pollinisation des fleurs, dégradation de la qualité des sols et de l’eau, ... C’est tout l’équilibre de la nature qui est bousculé.
Un emballage contenant ou ayant contenu des pesticides ne doit en aucun cas être brûlé ou enfoui dans le sol, ni même jeté aux ordures ménagères. Il doit être déposé en déchetterie pour être pris en charge vers une filière de traitement approprié.

Attention : si vous rincez le bidon, ne le videz pas dans un évier ! Mais dehors, sur une surface perméable.

Quels sont les dangers ?

Danger pour l’homme

Même autorisés dans les jardins, les pesticides sont nocifs pour votre santé. C’est pour ces raisons qu’il est demandé de porter des Equipements de Protection Individuels (EPI), type masque, lunette, combinaison, bottes.

Pollution des sols

Le désherbant va laisser la terre nue, facilitant son érosion. Il va également tuer les microorganismes (notamment les vers de terre) nécessaires au bon fonctionnement biologique du sol.

Appauvrissement de la microfaune du sol

Si vous utilisez un insecticide, sachez qu’il a des effets également sur les auxiliaires, ces petites bêtes qui vous aident au jardin. Ainsi, un insecticide contre les pucerons tuera aussi les coccinelles et leurs larves : or, celles-ci sont très efficaces dans la lutte contre les pucerons !

Pollution de l’eau

Le produit va migrer dans le sol, par infiltration ou par ruissellement, et va se retrouver dans les cours d’eau, les nappes d’eau souterraines.

N’oublions pas que 1g de matière active, c’est 10 km de fossé pollué !

Une réglementation existe depuis 2008 :

Agriculteurs, collectivités, entrepreneurs, particuliers, tous les utilisateurs de produits phytosanitaires sont concernés.
Aucune application de produit phytosanitaire ne doit être réalisée à proximité des fossés, canaux, cours d’eau et points d’eau (avaloirs, puits, sources...). Ces interdictions s’appliquent même s’il n’y a pas d’eau au moment du traitement.

JPEG - 126.8 ko
jpg - 126.8 ko
JPEG - 102.8 ko
jpg - 102.8 ko

Il est interdit de traiter chimiquement :

  • sur les caniveaux, avaloirs et bouches d’égout
  • à moins d’un mètre des berges de plans d’eau, d’un fossé, ou de tout autre point d’eau
  • à moins de 5 mètres d’un cours d’eau

Les peines encourues par le non-respect de l’arrêté préfectoral sont de 6 mois d’emprisonnement et de 30000 € d’amende (article L253-17 du code rural).

Ce printemps, jardinez autrement ! Exit les pesticides, place à des méthodes plus respectueuses de l’environnement et de votre santé !


Plus d’infos sur Jardiner autrement

A noter

Le 23 janvier 2014, la Loi LABBE a été adoptée. Cette loi prévoit la mise en place de l’objectif zéro phyto dans les espaces publics à compter de 2017. En ce qui concerne les jardiniers amateurs dont vous faites partie, cette loi interdira à compter du 1er janvier 2019 la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires. Cela implique donc une modification des pratiques d’entretien de nos jardins dans un futur proche.

Téléchargements

Plaquette Loi LABBE mars 2017 PDF - 977.4 ko
Télécharger
Réglementation de 2008 mai 2015 PDF - 1.7 Mo
Télécharger
Les méthodes alternatives au chimique mai 2015 PDF - 237.9 ko
Télécharger