Assainissement sur le Douron

Contenu de la page : Assainissement sur le Douron

Dans le cadre du projet de territoire à très basses fuites d’azote de l’anse de Locquirec, le Syndicat Mixte du Trégor réalise des bilans 24h sur les ouvrages d’épuration des installations rejetant sur le bassin versant du Douron.
Ce suivi vient en soutien des autres suivis réglementaires.

Modalités de l’action

Assainissement non-collectif (ANC)

Morlaix-Communauté assure la compétence ANC sur les communes du bassin versant du Douron. Le SPANC a réalisé l’état des lieux des 1302 installations recensées. Parmi les 218 jugées « non-satisfaisantes » 78 ont été classées comme « contribuant à un rejet direct d’azote » et font l’objet d’une opération groupée de réhabilitation?.
L’agence de l’eau apporte un bonus d’aide à la réhabilitation pour inciter à des travaux rapides. En décembre 2011, pour 32 dossiers, les travaux sont réalisés, en cours ou définis.

Le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) est géré par Morlaix Communauté.

Assainissement collectif

Deux types d’interventions sont programmées :

  • renforcement du suivi existant (1 analyse complète par an actuellement) notamment en période estivale (augmentation de la charge) et en cas de dysfonctionnement constaté,
  • travaux ponctuels de montants limités et conseil pouvant améliorer la qualité du rejet (optimisation de la gestion d’une lagune de finition). Si des travaux lourds s’avéraient nécessaires, les dispositifs spécifiques devraient être sollicités.

A noter

4 stations d’épuration (350 à 4000 équivalents-habitants) rejettent sur le bassin versant.
1302 installations individuelles ont été recensées sur le territoire.
Les rejets d’assainissement collectif (1.8 tonne) et non-collectifs (6.5 tonnes) sont estimés à 8.3 tonnes d’azote. Le fonctionnement de certains équipements doit être amélioré pour contribuer à la réduction du flux global.

L’amélioration de la qualité bactériologique des rejets sera également recherchée en réponse à l’enjeu conchylicole et l’usage baignade dans la baie de Locquirec.
L’état des réseaux de collecte d’eaux usées n’a pas été évalué en 2011. Les communes seront sollicitées à ce sujet en cours de programme.
L’objectif de réduction du flux d’azote provenant de l’assainissement est de 2 tonnes. Il pourra être atteint essentiellement par l’amélioration des installations individuelles les plus impactantes (1.8 tonne).
La faible capacité des équipements collectifs et le bon fonctionnement de 2 des 4 stations d’épuration ne permettront que des gains marginaux.