Axe 5. Actions non agricoles et transversales

Contenu de la page : Axe 5. Actions non agricoles et transversales

JPEG - 1.5 Mo

Le bocage

Le Douron est un secteur où le bocage est relativement bien préservé avec une densité bocagère de 200 m/ha en 2015. Les axes de la stratégie bocagère 2015-2020 sont :

  • l’entretien du linéaire existant,
  • la reconstitution du linéaire,
  • l’accompagnement des collectivités (Communes et Morlaix Communauté) pour l’intégration du maillage bocager dans les documents d’urbanisme,
  • le lien entre les exploitations et les différents acteurs de la filière bois énergie.

La gestion des milieux naturels

Les zones humides contribuent à l’abattement des nitrates? grâce à leur pouvoir de dénitrification . Au-delà de leur intérêt par rapport aux nitrates, ces zones présentent un fort intérêt pour la biodiversité et la lutte contre les inondations. L’évolution des pratiques agricoles entraine une déprise de ces espaces. Il y a donc un enjeu à les préserver à travers des programmes de restauration? et d’entretien.

En parallèle des travaux de restauration et d’entretien, le SMT organise, en partenariat avec le Parc Naturel Régional d’Armorique (PNRA) et le Syndicat de bassin de l’Elorn, le concours des pratiques agro-écologiques – prairies et parcours. L’objectif est de mettre en valeur l’intérêt agronomique et environnemental des espaces semi-naturels et le travail des agriculteurs qui les exploitent.

JPEG - 6.7 ko

JPEG - 7 ko

PNG - 9.1 ko

L’assainissement collectif et non-collectif sur le Douron

L’assainissement collectif et individuel est une compétence de Morlaix Communuauté.

5 stations d’épuration (350 à 4000 équivalents-habitants) rejettent sur le bassin versant.
1302 installations individuelles ont été recensées sur le territoire.
Les rejets d’assainissement collectif (1,8 tonne) et non-collectif (6,5 tonnes) sont estimés à 8,3 tonnes d’azote par an. Le fonctionnement de certains équipements doit être amélioré pour contribuer à la réduction du flux global.

L’amélioration de la qualité bactériologique des rejets sera également recherchée en réponse à l’enjeu conchylicole et l’usage baignade dans la baie de Locquirec.

Dans le cadre du PLAV2 de l’anse de Locquirec, le SMT réalise des « bilans 24h » des rejets des stations d’épuration dans le Douron pour mesurer l’impact sur le ruisseau récepteur. Ils viennent en soutien des suivis du fonctionnement des installations assurés par Morlaix Communauté et qui permettent de contrôler le fonctionnement des installations. Si le constat de rejet s’avérait non conforme, le SMT, en partenariat avec la DDTM29 et le Service Eau et Assainissement du Conseil départemental du Finistère, apporteraient un appui technique à Morlaix Communauté pour la mise en conformité de l’installation.

Le réseau de suivi de la qualité des eaux du Douron

Depuis une quinzaine d’années, la qualité de l’eau du Douron est suivie localement dans le cadre de programmes de bassins versants.
Le suivi de la qualité des eaux du Douron effectué dans le cadre des PLAV est basé sur la mesure des concentrations en nitrates. Pour cela, 28 campagnes de prélèvements sont réalisées annuellement en 13 points de suivi.
La station limnigraphique située à Pont Menou fournit des données en continu (concentration en nitrates et débits), améliorant ainsi le suivi des flux d’azote parvenant en baie de Locquirec. Rappelons que l’objectif final du programme est de réduire le flux d’azote de 20% entre 2017 et 2021.

JPEG - 1.2 Mo

La concentration en nitrates du Douron n’a cessé de diminuer depuis une dizaine d’année pour atteindre une concentration de 31 mg/l à l’exutoire à Pont Menou sur l’année hydrologique 2015-2016 en quantile 90, soit une valeur légèrement inférieure à la moyenne bretonne de 2015, 33,57 mg/l.

La communication

Les actions de communication visent à toucher à la fois les agriculteurs et le grand public.
Un bulletin d’information, le Douron Info, est envoyé deux fois par an aux agriculteurs du bassin versant. S’y rajoute, les bulletins agricoles et flashs techniques réalisés par les partenaires.
Une journée d’information, « Au fil du Douron », à destination du grand public sera organisée en 2019. Elle prendra la forme d’une rando-ferme.
En plus de ces actions spécifiques au Douron, le SMT communique auprès de la population via un bulletin d’information, le Kichen an Dour.

JPEG - 865.1 ko

A noter