Les travaux de restauration de zones humides

Contenu de la page : Les travaux de restauration de zones humides

Les travaux concernent des prairies dont l’entretien a été abandonné ou qui ont été dégradées (par drainage ou remblaiement par exemple). Le but est de retrouver des prairies exploitables par fauche ou pâturage et de remettre en état ou de prévenir les dégradations liées à leur exploitation (accès du bétail aux cours d’eau, passage d’engins, etc.). Les travaux peuvent être de différents types :

  • coupes d’élagage ou d’abatage d’arbres et des haies de pourtour, dessouchage ;
  • broyage et exportation de la végétation de friche ;
  • création de passages busés sur ruisseau ou de ponts pour le bétail ;
  • pose de clôture et de systèmes d’abreuvement du bétail.
Passage pour le bétail aménagé sur un ruisseau
Passage pour le bétail aménagé sur un ruisseau
Crédits : Sylvain Paligot – SMT
jpg - 587 ko

Par ces travaux, le Syndicat mixte du Trégor a déjà restauré plus de 10 hectares de prairies depuis 2011 et programme la réouverture de 8 à 10 hectares par an dans le cadre du Plan de Lutte contre le Développement des Algues Vertes en baie de Locquirec. Se sont ainsi autant de surfaces exploitables gagnées pour les exploitants agricoles, la majorité des parcelles restaurées étant entretenues par pâturage.

Broyage de la végétation de friche
Broyage de la végétation de friche
Crédits : Sylvain Paligot – SMT
jpg - 159.7 ko

Outre l’intérêt agronomique, ces travaux engendreront des améliorations écologiques en maintenant des milieux ouverts dans des fonds de vallée en majorité fermés et restaureront l’intérêt épurateur des prairies.

Une prairie enfrichée avant travaux
Une prairie enfrichée avant travaux
Crédits : Sylvain Paligot – SMT
jpg - 138.1 ko
Prairie après élagage et broyage
Prairie après élagage et broyage
Crédits : Sylvain Paligot – SMT
jpg - 146.9 ko