Accueil > Actualité > Bocage et zones humides - (...)

Bocage et zones humides - Les travaux 2015

Contenu de la page : Bocage et zones humides - Les travaux 2015

Menés dans le cadre du Plan de lutte contre les Algues Vertes, les travaux actuellement en cours visent la diminution des fuites d’azote vers le Douron afin de limiter les échouages d’algues vertes en baie de Locquirec.
Les actions sont réparties des sources à l’estuaire du bassin versant, sur les plateaux pour les talus et dans les fonds de vallée pour les zones humides.

Le bocage

talus surplombant l'estuaire du Douron
talus surplombant l’estuaire du Douron
jpg - 746.1 ko

Les talus sont créés en contrebas des parcelles cultivées. Perpendiculaires à la pente, ils permettent l’infiltration de l’eau ayant ruisselé sur les cultures. Les excédents de nutriments présents dans l’eau sont captés par les plantes, et l’eau de ruissèlement rejoint le cours d’eau moins chargée en azote.
Plus d’infos sur le bocage

Les zones humides

Travaux ZH - Plouégat Guerrand
Travaux ZH - Plouégat Guerrand
jpg - 1.9 Mo

La restauration? de zones humides consiste en la réouverture de parcelles en friche ou boisées pour les remettre en état de prairies qui seront ensuite entretenues par fauche et/ou pâturage par les exploitations agricoles du secteur du Douron. Cette action vise à augmenter le pouvoir épurateur des zones humides et à augmenter la surface d’herbe dans les systèmes agricoles.
Plus d’infos sur les zones humides

Avancée des travaux de 2015

Couplés à une baisse de la fertilisation par les exploitants engagés dans le Plan Algues Vertes (renvoi page PAV), les talus de ceinture et les zones humides restaurées participent à la diminution des flux de nitrates? rejoignant l’estuaire du Douron.

Cette année, chez 28 exploitants, 11 km de talus seront construits et 3,6 km de haies bocagères seront plantées sur les hauteurs du Douron. Ces linéaires viennent compléter les 30km de talus et les 20 km de haies construits et plantés depuis 2013 sur le bassin versant.
La réouverture de zones humides chez 12 exploitants concerne 9,5 hectares.